Big Easy

 
Big Easy

 
 


Infos 


 
Titre : Big Easy
Auteur : Ruta Sepetys
Collection/ Editions : Gallimard jeunesse/Scripto
Nombre de pages : 439
Note : 10/10
 


Résumé


 
Années 50 à la Nouvelle-Orléans. Josie Moraine, 17 ans, n'a pas tiré le gros lot. Fille d'une prostituée qui n'a rien d'une mère attentionnée, elle grandit dans une maison close du Quartier français, celui de la mafia, des affaires louches et des gens sans avenir. Pourtant, Josie a un rêve : quitter cette villle, surnommée The Big Easy et pourtant si peu easy, pour entrer à Smith, prestigieuse université du Massachusetts. Impliquée dans une histoire de meurtre, dépouillée par sa mère et endettée, tout pousse la jeune fille à suivre, elle aussi, la voie de l'argent facile. Mais Jo vaut beaucoup mieux que cela... et ceux qui l'aiment le savent bien...




Chronique




En ouvrant Big Easy, je ne me doutais pas qu'il me plairait autant, et que surtout, il me toucherait à ce point ! J'ai tourné les dernières pages, les larmes aux yeux mais le sourire aux lèvres : c'est ce qu'on appelle un coup de c½ur complètement inattendu ! Encore merci à Gallimard pour leur envoi,  qui m'a encore permise de découvrir un livre sur lequel je ne me serais pas tournée de moi-même.
 
Si il est si inattendu, c'est car en lisant son résumé, j'étais  à la fois intriguée et septique : je n'avais jamais lu de livres parlant de la prostitution et les rares que j'avais lu sur la mafia ne m'avait pas plu.  Malgré ça, je ne suis pas partie défaitiste, surtout que les avis étaient assez positifs, et je l'ai donc ouvert, sans grandes attentes.
 
Ce qui m'a marqué tout de suite, ce sont les personnages. Ils sont tous un peu particulier, mais ils ont ce côté intéressant et crédible qui joue en leur faveur : je les ai très vite apprécié, pour la plupart en tout cas. L'héroïne n'aurait pas pu être plus parfaite à mes yeux : on se retrouve face à une adolescente qui a ses défauts comme ses qualités et qui ne cesse pratiquement jamais d'y croire, malgré que la vie ne lui ai pas fait de cadeau. Une force particulière émane d'elle, et la rend très attachante. Durant toute l'histoire, je n'ai jamais cessé de croire en elle et d'espérer qu'elle s'en sortirait.
 
Ensuite, il n'y a pas d'action à proprement parler et sûrement que cela pourrait en gêner certains. Mais pour moi, ce livre n'a pas besoin de plus action qu'il n'en a déjà : il est fort et réaliste, ce qui suffit largement à s'immerger dans l'histoire et à très vite avoir envie d'en connaître la suite. Les moments calmes sont autant intéressants que ceux plus mouvementés, et si l'action avait été trop présente, sûrement aurait-on perdu ce côté fort qui se dégage durant toute la lecture.
 
La fin, quant à elle, fait de ma lecture un coup de c½ur : si l'histoire m'avait déjà beaucoup touché et assez plu, la fin l'a rendu encore meilleure. Les dernières pages sont tristes, mais les dernières lignes sont belles et remplies d'un espoir communicatif. L'idée de mettre la musique citée en arrière plan n'a rien arrangé : elle a doublé le flux de mes larmes et j'ai refermé ce livre, une boule au ventre, mais mon sourire toujours présent.
 
Au final, si je n'attendais rien de cette lecture, j'en ressors comblée. Je ne lui ai trouvé que des points forts et rien ne m'a particulièrement déçue, si ce n'est certaines réactions de Josie, dont elle a rectifié le tir ensuite. Dans Big Easy, rien n'est « easy » mais l'auteure retransmet ce côté dur de façon à ce qu'il en reste beau, et à ce qu'on est envie d'y croire, jusqu'au bout. 




Big Easy

Big Easy

Avis de mes partenaires →



 

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.226.41.91) if someone makes a complaint.

Comments :

Report abuse