Campus, tome 1

 

 



Infos 
 
Titre : Campus, tome 1 : Bienvenue à Easton
Auteur : Kate Brian 
Collection/ Editions : Bayard Jeunesse
Nombre de pages : 315
Note : 7.5/10
Suite : Campus, tome 2 : Sur invitation 
 



Résumé
 
À quinze ans, Reed Brennan fait sa rentrée en classe de seconde à la prestigieuse académie de Easton ; le meilleure moyen d'échapper à un quotidien sinistre et une mère accro au médicaments.
Un nouvel univers s'ouvre à elle, différent de ce qu'elle avait imaginé : sur le superbe campus, tout n'est que luxe et raffinement. Reed la boursière se sent exclue. Jusqu'au jour où elle rencontre les filles Billings.
Elles sont belles, intelligentes, sûres d'elles. Elles sont toute-puissantes, dans ce monde où le pouvoir est éphémère mais indispensable. Reed va essayer par tous les moyens, même les plus vils, de faire partie de clan.
Elle découvre rapidement que les Billings, derrière leurs poses affectées et leurs garde-robes de magazine, ont bien des choses à cacher.


Tradition, honneur, excellence...et secrets inavouables.





Chronique
 


Ces derniers temps, j'avais envie de lectures calmes et non prises de tête – à cause du surplus  de contrôles sûrement. Je me suis donc tournée vers ce premier tome, sachant que l'une de mes amies l'avait adoré. Et même si ce n'est pas un coup de c½ur, il m'a apporté ce que je cherchais : une lecture rapide, détente et agréable à lire.
 
En période de rentrée, Reed Brennan, l'héroïne, réalise enfin son rêve de quitter le trou perdu où elle habite pour rejoindre un lycée huppé de New York. Et pour se faire bien voir du reste des élèves, notre chère protagoniste va tout faire pour rejoindre le groupe des populaires, nommées les Billings. Et quand je dis tout, c'est tout ! Je me suis donc retrouvée face à ce genre d'héroïne que je déteste : peu de caractère, suiveuse de groupe et surtout, totalement soumise. J'ai eu souvent très envie de la secouer et de lui demander de se réveiller, car elle se fait manipuler du début à la fin. Et le pire, c'est que quand elle pense enfin à protester, mademoiselle s'en veut. Après, elle reste attachante, et parfois assez drôle, et je ne doute pas qu'elle s'améliorera dans les tomes suivants.
 
Au niveau des personnages secondaires, on se retrouve face à une ribambelle de jeunes adolescents superficiels. Et si, dans la vie, c'est loin d'être ma tasse de thé, ici j'avoue qu'ils ont mis du piquant à l'histoire et j'ai donc assez apprécié. Surtout le groupe des quatre filles Billings, qui ont un caractère bien à elles, et qui sont très surprenantes : j'ai parfois cru qu'elles étaient enfin devenues sympathiques avec notre héroïne avant qu'elles ne lui fassent un nouveau coup bas.
Leur groupe est donc le gros point fort de ce livre car en plus des pics qu'elles envoient, il y a tout un mystère autour de leur groupe qui est assez captivant.
 
Par contre, les personnages masculins sont peu présents et vraiment pas attachants. Au début, j'avais craqué pour un crâneur du nom de Thomas, mais il s'avère très vite ne pas être ce que l'on croit. A côté, les garçons sont peu exploités : on les cite de temps en temps mais ils n'ont pas de grandes places dans le roman, et donc c'est difficile de savoir si on les aime ou pas.
 
L'écriture, quant à elle, se lit très facilement et donc très rapidement. L'auteur a une écriture simple mais plaisante, et j'ai donc pris beaucoup de plaisir à la lire. L'action est présente et donne envie d'en savoir plus sur les personnages et sur leurs intentions. J'ai aussi beaucoup aimé la fin, même si je me doutais que ça finirait comme ça. En tout cas, l'auteur a laissé certaines questions sans réponses, laissant un événement dans le flou.
 
Au final, en lecture détente et sans prises de tête, ce livre est idéal : piquant, drôle et surprenant par moments, il se laisse lire facilement et donne toujours envie d'en savoir bien plus que se qu'on nous dit. J'ai vraiment hâte de lire la suite, car la fin m'a beaucoup intrigué et j'ai surtout envie de voir comment va évoluer Reed, vu les derniers événements. 
 
 



Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.198.103.13) if someone makes a complaint.

Comments :

Report abuse