Eleanor & Park

 
Eleanor & Park

 
 


Infos


 
Titre : Eleanor & Park 
Auteur : Rainbow Rowell 
Collection/ Editions : Pocket Jeunesse 
Nombre de pages : 378 pages
Note : 10/10 
 


Résumé


 
1986. Lorsque Eleanor, nouvelle au lycée, trop rousse, trop ronde, s'installe à côté de lui dans le bus scolaire, Park, garçon solitaire et secret, l'ignore poliment. Pourtant, peu à peu, les deux lycéens se rapprochent, liés par leur amour des comics et des Smiths... Et qu'importe si tout le monde au lycée harcèle Eleanor et si sa vie chez elle est un véritable enfer, Park est prêt à tout pour la sortir de là.
 


Chronique


 
Au début de l'année, j'ai découvert ce roman grâce à l'avis plus que positif de Lavoixdulivre qui l'avait lu en version originale. Dès lors, j'ai espéré qu'il sortirait en version française pour moi aussi, avoir la chance de découvrir cette histoire qui semblait si belle et si particulière. Alors quand Pocket Jeunesse l'a annoncé dans leur programme, j'étais vraiment ravie et c'est peu après sa sortie que je l'ai acheté, alors que les avis positifs tombaient déjà en masse. Je l'ai lu à l'occasion d'une lecture commune avec ma partenaire et malgré mes attentes, ce livre est un véritable coup de c½ur, qui encore une fois m'aura arraché beaucoup de larmes mais aussi beaucoup de sourires.
 
Déjà, la première page donne le ton : elle apparaît comme une sorte de prologue et les mots écrits sont tellement tristes que je me suis dit que cette histoire allait forcément me toucher, qu'elle allait sans aucun doute me briser le c½ur. Après cette page, on reprend l'histoire de façon plus normale, on commence par le début mais je n'ai pas pu oublier ces premiers mots, ces premières phrases : elles me sont restées à l'esprit tout au long de ma lecture...
 
Au départ, je n'ai pas aimé Park. Peut-être parce qu'il voulait éviter que les autres ne s'en prennent à lui et que pour ça, il prenait de mauvaises décisions. Peut-être aussi pour la violence qu'il a affichée lors de sa rencontre avec Eleanor. Je ne sais pas bien, mais durant les premières pages, il m'a déplu. Et puis, au fil des chapitres, il s'est avéré différent de l'idée que je m'en étais faite. Au lieu d'être jugeant, il s'est montré indulgent, compréhensif et gentil dès qu'il le fallait. Certains de ses mots, de ses phrases m'ont fait chavirer car elles étaient à la fois tellement enfantines et pourtant si belles, si fortes et si sincères. Au fil des chapitres, j'en suis tombée sous le charme, lentement mais sûrement. Parfois, il m'a même semblé lutter contre lui-même, contre cette part de lui qui voudrait l'avis des autres, pour pouvoir enfin affirmer ses propres choix et ce qu'il était vraiment. Vraiment, Park est un personnage terriblement attachant, généreux et touchant aussi.
 
Contrairement à lui, j'ai directement accroché à Eleanor, peut-être car dès les premières pages, elle s'avère être un personnage touchant. Eleanor est une jeune fille qui ne se place dans les normes de l'époque : elle a des rondeurs, elle est rousse et puis, elle est nouvelle aussi. Mais elle n'a pas l'air de s'attacher vraiment au regard des autres, sûrement car elle a vécu pire que ça. En effet, son passé est sombre autant que son présent : sa mère est en couple avec un homme odieux, violent et qui passera toujours avant elle. Pour toutes ces raisons et sûrement d'autres encore, je me suis attachée à elle et elle m'a beaucoup émue. J'aurais voulu plus d'une fois la serrer dans mes bras et lui dire que les choses allaient s'arranger. C'est vraiment un personnage particulier, que se soit par la façon dont elle parle ou ses pensées. C'est un personnage unique, singulier, qui ne ressemble à aucun autre. C'est une héroïne qui n'est pas décrite comme belle physiquement mais à l'intérieur, elle est merveilleuse. Et c'est ce qu'elle a en elle qui l'a rend magnifique. D'ailleurs, il y a une phrase de Park : « Elle ressemblait à une ½uvre d'art. L'art n'a rien à voir avec le beau, il existait pour faire ressentir les choses. » qui la résume à la perfection, qui la décrit dans son intégralité.
 
Alors quand on réunit leurs deux caractères, ça fait une sorte de choc magnétique tellement ils sont opposés. Lui vient d'une famille aisée, elle d'une famille qui lutte pour s'en sortir. Lui a des parents qui s'occupent de lui et l'aime vraiment, alors qu'Eleanor doit vivre avec un abruti que j'aurais voulu taper plus d'une fois et avec une mère totalement soumise qui aurait aussi mérité une paire de gifles. Mais ensemble, ils sont plus forts. Au début, ils sont justes amis, ils lisent les mêmes choses, écoutent les mêmes chansons et puis, ils se prennent par la main, se parlent d'autres choses. C'est peut-être bizarre, mais ce que j'ai aimé chez eux, c'est que leur amour semblait à la fois aussi simple et aussi doux qu'une amourette d'enfants, et parfois si fort et si compliqué. Entre eux, tout est une histoire de contradiction et de contraire, semblant faire appel  à la célèbre phrase « les contraires s'attirent. » Cette histoire d'amour est certainement l'une des plus belles que j'ai pu lire, l'une des plus fortes et des plus solides. A chaque fois, j'avais l'impression de retenir mon souffle jusqu'à la prochaine scène entre eux, jusqu'au prochain geste qui allait encore améliorer leur histoire, la faire avancer. 
 
Tout semble si beau, si magnifique, si bien aller. Il y a des faux-pas, des disputes, mais elles finissent par se régler.  Ils s'aiment, se comprennent et se soutiennent mutuellement. Et puis, soudain, tout vole en éclats. Ce moment que j'avais tant redouté survient et à partir de là, tout est flou et tellement triste. C'est comme si la vie les testait une nouvelle fois et que cette fois-ci, ils ne pouvaient rien contre elle. J'ai pleuré à chaudes larmes durant de nombreuses pages, espérant que tout s'arrange, que tout se règle par magie. J'ai eu des frissons, des sanglots et pourtant, j'ai gardé l'espoir jusqu'à la fin.
 
D'ailleurs, parlons-en de la fin : je ne sais pas si je dois l'adorer ou la détester. Elle est magnifique, vraiment, mais aussi tellement triste et à des lieux de ce que j'aurais souhaité. J'aurais voulu en avoir plus, qu'il y ait encore une cinquantaine de pages à lire, une vingtaine même peut-être. Cette fin est déchirante, et pourtant tellement belle. Après avoir refermé mon livre, je n'ai pas arrêté d'y penser, de me demander ce qu'il allait advenir des personnages, comment serait leur vie après ça, et d'autres questions encore. En un sens, j'aimerais vous citer une autre blogueuse qui a su mettre des mots plus exacts sur ce que j'ai ressenti : « J'ai eu l'impression d'être Hazel Grace dans Nos étoiles contraires quand elle termine une Imperiale Affliction. » a écrit Nine dans sa chronique. Et quand j'ai vu cette phrase dans son avis, je me suis dit qu'au fond, c'était totalement ça. 
 
Je finis cet avis en m'excusant pour cette chronique qui me semble être partie dans tous les sens et aussi, car elle ne ressemble à aucune autre que j'ai pu écrire. Mais bizarrement, comme mes autres articles, elle transmet ce que j'ai véritablement ressenti et ce que je ressens encore. Ce livre est un coup de c½ur, une histoire qui m'a touchée, qui m'a déchiré le c½ur et même si je m'y attendais un peu avec les avis que j'ai pu lire, je ne pensais pas que se serait avec une telle force. Oui, quand on lit le résumé, quand on voit la couverture, ce livre semble terriblement banal. Non, il ne l'est pas : il est magique, merveilleux, envoutant. Il m'a coupé le souffle à de nombreuses reprises, m'a fait frissonner, fait pleurer. Si vous n'avez pas encore craqué, vraiment lisez-le car à mes yeux, il vaut vraiment le détour. Cette histoire d'amour est belle, forte, elle est capable d'affronter tout et de se relever à chaque fois. C'est une des plus belles histoires d'amour que j'ai pu lire et pour ça, ce livre est énorme coup de foudre. 
 
 
Eleanor & Park
 
Lecture commune avec → 
 
Avis de mes partenaires →
Croqueuse-livres (avis ci-dessus)
 
 
 
 

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.161.71.87) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Mille-et-deux-livres

    05/08/2015

    Delphine Lheuredelire wrote: "Quel coup de coeur ce livre !!"

    Tellement !

  • Delphine Lheuredelire

    24/07/2015

    Quel coup de coeur ce livre !!

  • Mille-et-deux-livres

    24/09/2014

    bang-book wrote: "Okey, ta chronique est beaucoup trop longue et je préfère ne pas la lire parce que j'aimerais bien lire ce roman un jour ! Mais purée qu'est-ce que j'aime la couverture.

    Bises,
    Laurie
    "

    J'avoue que j'ai abusé là mais généralement, mes coups de coeur ont de longs avis : trop de choses à dire !! C'est vrai que la couverture est superbe et franchement, je te le conseille !

  • bang-book

    24/09/2014

    Okey, ta chronique est beaucoup trop longue et je préfère ne pas la lire parce que j'aimerais bien lire ce roman un jour ! Mais purée qu'est-ce que j'aime la couverture.

    Bises,
    Laurie

  • Mille-et-deux-livres

    21/09/2014

    Regina-Falange wrote: "Moi j'ai pas comprit, la séparation en soit oui mais elle aurait du lui dire que c'était fini, on ne laisse pas quelqu'un qu'on aime dans l'ignorance, il ne sait pas si elle va bien, si elle a été recueillie. Il passe une année sans la fille qu'il aime mais en plus il s'inquiète. C'est horrible je trouve."

    Oui, c'est triste et horrible mais je ne sais pas, ça ne m'a pas dérangé ! Elle ne lui a pas dit que c'était fini parce que ça ne l'était pas et elle ne pouvait pas le recontacter parce que sûrement elle n'était pas prête. Elle a peut-être cru aussi qu'il serait mieux sans elle, c'est ce qu'on croit parfois...

  • Regina-Falange

    21/09/2014

    Moi j'ai pas comprit, la séparation en soit oui mais elle aurait du lui dire que c'était fini, on ne laisse pas quelqu'un qu'on aime dans l'ignorance, il ne sait pas si elle va bien, si elle a été recueillie. Il passe une année sans la fille qu'il aime mais en plus il s'inquiète. C'est horrible je trouve.

  • Mille-et-deux-livres

    21/09/2014

    Regina-Falange wrote: ""C'est comme si la vie les testait une nouvelle fois et que cette fois-ci, ils ne pouvaient rien contre elle." pour moi justement c'est pas ça, la vie est cruelle bien des fois avec eux mais pour le coup c'est Eleanor qui complique tout, la séparation et je ne l'ai pas comprit, c'est d'ailleurs pour ça que je suis ressortie mitigée dans mes sentiments en refermant mon livre... Elle m'a déçue, pourtant je suis contente de ce qui lui arrive. J'ai souvent eu cette impression avec elle, elle a tellement de raison d'en vouloir au monde entier mais quand elle se met en colère c'est jamais pour la la bonne raison, par moment elle m'a agacé. Heureusement qu'il y a de beaux moments entre eux pour rattraper ça"

    Je ne suis pas d'accord avec toi, parfois il faut protéger ceux qu'on aime. Je comprends comment elle a agit, la distance les séparait, elle devait commencer une nouvelle vie, elle voulait le protéger, ne pas le faire souffrir ! Bien sûr, ce n'était peut-être pas le bon choix et surtout, ça n'a pas fonctionné mais c'est souvent comme ça : quand on veut protéger ceux qu'on aime, on leur fait souvent du mal :/ Je ne sais pas, j'ai compris son choix. Ca m'a rendue triste mais j'ai compris pourquoi elle l'avait fait. Elle avait besoin de temps, sa vie était brisée, il fallait qu'elle recommence tout à zéro ! Quand elle s'est senti prête, elle l'a recontacté :)

  • Regina-Falange

    18/09/2014

    "C'est comme si la vie les testait une nouvelle fois et que cette fois-ci, ils ne pouvaient rien contre elle." pour moi justement c'est pas ça, la vie est cruelle bien des fois avec eux mais pour le coup c'est Eleanor qui complique tout, la séparation et je ne l'ai pas comprit, c'est d'ailleurs pour ça que je suis ressortie mitigée dans mes sentiments en refermant mon livre... Elle m'a déçue, pourtant je suis contente de ce qui lui arrive. J'ai souvent eu cette impression avec elle, elle a tellement de raison d'en vouloir au monde entier mais quand elle se met en colère c'est jamais pour la la bonne raison, par moment elle m'a agacé. Heureusement qu'il y a de beaux moments entre eux pour rattraper ça

  • Mille-et-deux-livres

    26/08/2014

    auboulevardlitteraire wrote: "IL ME LE FAUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUT ! Ca devient une obsession !"

    Je suis tout à fait d'accord : IL TE LE FAUT !! :D Il est génial !

  • auboulevardlitteraire

    26/08/2014

    IL ME LE FAUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUT ! Ca devient une obsession !

Report abuse